Ne crache pas dans l'eau du puits, tu seras peut-être obligé d'en boire.   Ivan KRYLOV

La vie & l'oeuvre
Chronologie Le récit Pistes Textes

Le site
Ecrire à Francois bougeault  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Les lecteurs

 49990 visiteurs

 1 visiteur en ligne


bouquins.gif

tete-mort.gif9-La mort

DECES EN 1893


Dix ans après la mort de son fils Eugène BOUGEAULT, mort le 5 Octobre 1883 à l’age de 34 ans, Ancien Conseiller A La Cour De Saïgon, Alfred s'éteint à l'age de 75 ans. Marie Eglantine, douze ans plus jeune, vivra jusqu'en 1915.


Extrait de la notice nécrologique de la Société des Etudes Historiques :

Lauréat du Prix Raymond, en 1975, pour son histoire élémentaire de la littérature française, M. Bougeault fut admis dans notre compagnie, le 26 novembre de cette même année et ne tarda pas à prendre une part aussi active que distinguée à nos travaux. Il était connu dans le monde des lettres déjà par les titres qu’il s’était acquis en professant, au Lycée impérial de Saint-Pétersbourg, la littérature française et en publiant une histoire en trois volumes des littératures étrangères, qui lui mérita une médaille d’honneur de la Société d’Encouragement au Bien, séance solennelle de 1877. Elu président de la Société des Etudes Historiques en 1882, en témoignage de l’estime de ses confrères pour les nombreux articles et rapports qu’il nous avait communiqués, M. BOUGEAULT trouva dans cette fonction l’occasion de manifester avec un redoublement de zèle pour nos travaux, les témoignages particuliers d’une courtoisie et d’une urbanité qui ont laissé dans le souvenir de ses contemporains une trace ineffaçable.

Gravement atteint, depuis quelques années, d’une affection du cœur, notre confrère avait très à regret renoncé au plaisir d’assister à nos séances bi mensuelles et même aussi à nos fêtes publiques dont il suivait le compte rendu avec le plus vif intérêt ainsi que le témoigne la correspondance qu’il ne cessait d’entretenir avec le secrétariat. La grande modestie de M. BOUGEAULT s’était refusée à la manifestation, sur sa tombe, de nos regrets. Obéissant au vœu transmis par sa famille, nous nous sommes abstenus de rendre publiquement à ce laborieux esprit et à cet homme de bien le témoignage que nous adressons ici à sa mémoire.


tombe.jpg


Date de création : 20/09/2005 @ 23:20
Dernière modification : 12/12/2013 @ 22:00
Catégorie : Le récit
Page lue 545 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Les documents
Accessoires Lieux Références

Recherche





bouquins.gif

^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.5 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.28 seconde