Ne crache pas dans l'eau du puits, tu seras peut-être obligé d'en boire.   Ivan KRYLOV

La vie & l'oeuvre
Chronologie Le récit Pistes Textes

Le site
Ecrire à Francois bougeault  Webmestre
Ajouter aux favoris  Favoris
Recommander ce site à un ami  Recommander
Version mobile   Version mobile

Les lecteurs

 51175 visiteurs

 1 visiteur en ligne


bouquins.gif

troyat.jpgFrance-Russie

LES RELATIONS CULTURELLES

ENTRE LA RUSSIE ET LA FRANCE


par Henri Troyat de l'Académie Française


Il suffit de jeter un regard sur les relations franco-russes dans le passé pour déceler une sorte de roman d'amour, avec ses hauts et ses bas, entre ces deux nations si éloignées. Qu'il s'agisse de Krylov, en Russie, s'inspirant de La Fontaine pour composer ses propres fables, de Pouchkine écrivant ses premiers vers en français et, après avoir donné un essor prodigieux à la poésie de son pays, tombant sous la balle d'un émigré français, de Gogol rédigeant dans sa chambre, à Paris, place de la Bourse, les pages essentielles des Ames Mortes, de Tourgueniev, le plus européen des auteurs russes, devenant l'ami de Flaubert, de Maupassant, de Daudet, d'Edmond Goncourt, la liste est longue de ceux qui, en Russie, reconnaissaient être plus ou moins débiteurs de la France. En retour, c'est avec émerveillement que,
quelques années plus tard, le public français découvre les grands romanciers russes, de Tolstoï à Dostoïevski et à Gogol, dans les premières traductions publiées à Paris et présentées par Mérimée ou par Melchior de Voguë . Depuis, c'est un perpétuel va-et-vient d'admiration et de sympathie par dessus la barrière de la langue. Et cette attirance réciproque est d'autant plus étrange que les deux communautés paraissent opposées dans leur mentalité, leur tradition et leurs instituons réciproques. Si les Russes goûtent dans la culture française la légèreté de touche, la subtilité du raisonnement, l'élégance de la pensée et de la forme, les Français apprécient, dans la culture russe , la spontanéité, la naïveté, la rudesse primitive et l'élan du cœur. Ainsi, à leur insu même, ces deux peuples, que tout différencie en apparence, sont destinés à s'enrichir intellectuellement l'un par l'autre, en dehors de toute considération politique.


Date de création : 28/09/2005 @ 16:38
Dernière modification : 01/10/2005 @ 16:00
Catégorie : Références
Page lue 525 fois


Prévisualiser la page Prévisualiser la page     Imprimer la page Imprimer la page


Réactions à cet article


Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !



Les documents
Accessoires Lieux Références

Recherche





bouquins.gif

^ Haut ^

  Site créé avec GuppY v4.5.5 © 2004-2005 - Licence Libre CeCILL

Document généré en 0.27 seconde